Fédération de la Somme du Parti Socialiste

Projet de Loi El Khomri

0 commentaire Le par

 

Motion du Conseil Fédéral

Edito – Lettre Hebdomadaire du 7 mars 2016

Être responsable

Il n’est jamais simple, ni satisfaisant, de rejeter un projet de loi proposé par un Gouvernement issu de ses rangs. Il est encore moins agréable d’appeler ses adhérents à se joindre aux cortèges des syndicats et des organisations de jeunesse pour protester contre la politique menée par des socialistes.

Ces deux décisions, les membres du Conseil fédéral de la Somme, comme beaucoup d’autres fédérations socialistes avant elle, ont été prises jeudi soir en responsabilité.

Ce qui est en jeu ici, ce n’est pas simplement l’avenir d’un projet de loi dont on nous dit qu’il sera maintenu, envers et contre tout, dans ses grandes lignes jusqu’au bout, quitte à faire l’impasse sur la représentation nationale par l’usage du 49-3. Non, c’est bien de l’avenir de la gauche dont il s’agit.

Selon le MEDEF, Les Rébulicains et l’UDI, cette loi serait nécessaire. Ce qu’ils n’ont jamais osé faire, le Gouvernement de Manuel Valls le réalise : précariser le travail pour, selon eux, favoriser l’emploi.

Cette vieille lune libérale a toujours été combattue par la Gauche et, en particulier, par François Hollande lorsqu’il était Premier secrétaire du Parti Socialiste. Depuis la mise en place des 35h, dernière loi qui a permis la création de centaines de milliers d’emplois, les droits des salariés n’ont cessé de reculer à l’initiative des gouvernements successifs. Dans le même temps, le chômage a continué à augmenter. Les pays qui ont fait ce choix ont certes favorisé les statistiques (selon le Bureau International du Travail un salarié qui a travaillé quelques heures dans le mois n’est plus comptabilisé comme chômeur), mais ils ont multiplié la précarisation et les travailleurs pauvres.

Nous ne pouvons pas, à gauche, offrir à la jeunesse comme seule perspective la précarité de l’emploi en lieu et place du chômage. Les aider à mettre le pied à l’étrier, oui, à condition qu’il y ait, un jour, un cheval.

Faciliter le divorce n’a jamais favorisé le mariage.

Selon les études d’opinion, 7 français sur 10 refusent ce projet de loi. Une pétition demandant son retrait a été signée par plus d’un million de personnes. Des assemblées générales se tiennent dans les universités et les syndicats s’organisent pour descendre dans la rue… C’est la gauche qui manifeste !

Etre responsable pour un socialiste aujourd’hui c’est faire pression pour que ce projet soit retiré. Il est encore possible de tout arrêter et d’écrire une nouvelle réforme favorable aux salariés. Nous avons encore le temps pour mener des politiques qui permettent de créer des emplois, en partageant le temps de travail, en conditionnant les aides de l’Etat, en développant l’investissement public… sans précariser le travail.

Le Gouvernement, aussi, doit être responsable.

Philippe CASIER
Premier Secrétaire Fédéral

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

IMPORTANT La grande action de mobilisation qui était prévue demain est reportée au SAMEDI 15 AVRIL (voir ci-dessous). SAMEDI 8 AVRIL 2017 : 10 H 00 - Marché de
Le par
LUNDI 3 AVRIL 2017 : 12 H 00 - RDV CAMPUS - AMIENS - distribution tracts - 18 H 00 - Débat au Carré Lamartine - 19 bis rue Lamartine - AMIENS en présence de Frédéric Hocquard - responsable de la
Le par

Les derniers contenus multimédias